10 choses qui font que tu te sens perdu dans ta vie

Une longue période d’observation de moi-même et des schémas des personnes que je rencontre ou que j’accompagne m’a permis de mettre en lumière 10 raisons qui reviennent souvent lorsque quelqu’un évoque ce sentiment de perdition que nous avons tous connu à un moment ou à un autre. Pourquoi suis-je ? Que/Qui suis-je ? Où vais-je ? Pourquoi je me lève le matin ? Quel est le sens de mon existence ? Ces questions existentielles sont dans toutes les têtes ! Elles te parlent en cet instant ? Alors lis la suite, tu risques d’y voir plus clair.

 

 

1- Tu laisses les autres gouverner ta vie

Tu laisses les autres avoir de l’influence sur tes rêves. Tu passes ton temps à demander à ton entourage « dois-je le faire ? » lorsqu’une idée, une vision qui te porte, active tes neurones et te fait vibrer. Les premiers gardiens de cette prison sont tes parents qui te disent quelles études faire, quel emploi chercher, quelles personnes fréquenter, etc. (attention, je ne  blâme aucun parent, tous font de leur mieux avec ce qu’ils ont reçus et appris, mais ce n’est pas la question ici). Si tu en as marre de ces discours qui te détournent de toi-même, bouche-toi les oreilles ! C’est TA vie, pas la leur ! Fais tes choix, prends tes décisions et la responsabilité de ce qui en découle. Lorsque tu commenceras à t’écouter, tu engageras une relation de paix avec toi-même. Ainsi l’angoisse de ne pas savoir qui tu es, où tu es et où tu vas disparaîtra d’elle-même.

 

 

2- Tu perds du temps bêtement

Einstein nous a appris que le temps est une illusion, et c’est vrai. Mais il est également la ressource la plus précieuse dont nous disposons. L’être humain l’a rendu réel en le structurant, en essayant de le contrôler comme tout ce qu’il rencontre d’inconnu. Il est conscient de son éphémérité éternelle, qu’il lui file entre les doigts pour ne plus jamais revenir… pourtant, il y a tellement de gens qui le gaspillent et le dépense bêtement ! Combien d’entre nous passent plusieurs heures par jour à regarder des vidéos de chats, à lire le top 10 des célébrités surprises avec un doigt dans le nez, à regarder d’autres individus de notre espèce s’amuser dans une cage dorée et accéder à l’ivresse par procuration ? Combien se disent « je prends 5 minutes pour lire mes mails » et lèvent le nez cinq heures plus tard d’une recette de plat ukrainien sans même savoir comment ils sont arrivés sur cette page ? Si, à partir de maintenant, tous les jours avant de t’asseoir pour plusieurs heures tu prends le temps de te demander « qu’est-ce que ce temps que je vais dépenser maintenant va me rapporter ? », tes journées seront plus productives et satisfaisantes. Ainsi, tu ne te sentiras plus perdu dans les méandres insipides de ton existence.

 

 

3- Ton alimentation laisse à désirer

Si tu manges des cochonneries, tu finis par te sentir comme telles. Mal dehors, mal dedans. Pour être bien dedans, il faut donc que ce que tu fais interagir avec ton organisme depuis l’extérieur soit en adéquation avec la manière dont tu veux te sentir. C’est très simple : si tu veux te sentir bien dans tes baskets, nourris-toi sainement. Mange mieux, sens-toi mieux et tu seras en paix avec toi-même. Ton quotidien s’en trouveras bouleversé, plus simple, car tu seras focus sur ce dont tu as besoin et ton intuition retrouvera la place qui lui revient. Fais donc en sorte de manger plus de nourriture vivante et saine (par vivant, j’entends végétaux, hein).

 

 

4- Tu fais trop de chichis !

Tant de pensées te traversent l’esprit à chaque instant… et tu les croies ! Tu t’identifies à ce que tu penses : si tu te dis « je suis une mauvaise personne », tu passes ton temps à geindre « oh my God, je suis une mauvaise personne ! » Ce n’est pourtant qu’une pensée éphémère, sans consistance, qui file « je suis une mauvaise peeeerrrrssssoooonnnneeee… » comme un oiseau qui traverse le ciel. Tu n’es pas une mauvaise personne pour la simple et bonne raison que tu n’es pas tes pensées. Elles ne sont pas toi… Ne crois donc pas chacune de tes pensées. Si je pense maintenant « j’ai gagné à la loterie » est-ce le cas ? Non ! Alors il en va de même pour le reste ! Tu n’as pas à croire toutes tes pensées ; laisse-les passer et réalise à quel point tu es bien plus que ce que tu crois.

 

 

5- Les autres ont une vie meilleure que la tienne

Ils ont tous trouvé quoi faire de leur vie, où aller, alors que tu es coincé(e) dans cet espace intemporel avec toi-même sans savoir quoi faire… comme tu es malheureux(se) ! et tout(e) seul(e) en plus. J’ai un scoop pour toi. Chaque personne que tu croises traverse une crise. Tout le monde se pose des questions existentielles, traverse une situation compliquée, difficile, voire dramatique. Une maxime que j’aime beaucoup dit « si quelqu’un juge ton chemin, prête-lui tes chaussures ». Sois honnête, as-tu envie d’essayer les chaussures de cette personne qui semble avoir une vie parfaite ? Je suis sûre que non. Nous traversons tous ces moments qui sont parfaitement naturels, c’est égoïste de penser que tu es le(a) seul(e). C’est rassurant, non ? De savoir que c’est normal et que tu n’es pas seul(e) ; personnellement cela me permet de me sentir moins perdue. Pas toi ?

 

 

6- Tu veux tout contrôler

Tu veux être paaaaarfait. Pas parfait, paaaaarfait. Si tu prends le parti de contrôler chaque parcelle de ton existence, cette dernière va être difficile et douloureuse, car le contrôle est une illusion. Par exemple, je ne peux pas contrôler ce que tu penses de moi. J’aurais beau tout mettre en œuvre, parfois au point de ne plus être vraiment moi, ce que tu en dis n’est pas de mon ressort. Tu ne peux pas tout maîtriser. C’est une des principales raisons pour lesquelles beaucoup de gens se sentent perdus, car l’Univers te rappelleras qui est le patron ! Tu ne contrôle rien de ce qui se passe à l’extérieur de toi. Tout ce que tu peux contrôler est ton attitude intérieure envers toi-même, les autres et le monde. Pour changer ton monde, commence par te changer toi.

 

 

7- Tu es facilement distrait

Notre humeur est facilement influençable. Parfois, une simple chanson peut avoir des répercussions. C’est pourquoi je pense qu’il est important de faire attention à ce que tu écoutes, regarde ou lit le matin au réveil, car cette simple action peut conditionner ta journée. Prends aussi le soin de choisir ce par quoi tu es bombardé(e), en termes de médias, tout au long de ta journée. Privilégie des choses qui te font du bien, qui te motivent et te font avancer et positiver.
Tout nous pousse aujourd’hui à rester sur une action 10 secondes avant de passer à autre chose. Il est donc normal de se sentir perdu dans ce tsunami de tout et de rien. En ce qui me concerne, pour réapprendre à me concentrer et à rester focalisée sur une activité pendant longtemps, tous les jours je fais une chose qui me transcende, qui me fait du bien. Mon meilleur ami est un Reflex Nikon, quand je l’ai dans les mains il n’y a plus rien autour. Quand je fais du sport ou que je dessine, je suis seule avec moi-même et je te promets que c’est bon ! Quelle est cette activité qui te fait tout lâcher quand tu t’y mets ? Lorsque tu es dans le flow du mouvement, de l’ici et maintenant, tu ne peux pas te sentir perdu(e).

 

 

8- Tu te compares à chaque personne présente sur cette planète.

La comparaison est une grande voleuse de joie. Quand tu entres en compétition contre quelqu’un, tu te manques de respect ; car tu n’es pas l’autre ! C’est injuste d’imposer ça à la magnifique personne que tu es. Nous sommes tous ici pour des raisons différentes, mais nous pouvons coexister dans l’harmonie. La comparaison est une illusion de l’esprit, car lorsque tu te mets en compétition avec quelqu’un, il ne sait même pas que tu cours contre lui ! Quel intérêt ?!
Tu disposes de tout le temps dont tu as besoin pour devenir toi-même. Je dis bien toi, pas une pâle copie de quelqu’un d’autre. Oscar Wilde disait « soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris » et comme je l’ai dit plus haut, tu ne connais rien du chemin parcouru par cette personne que tu places au-dessus de toi. Il est même probable que cette même personne ait cette attitude à ton égard et voit en toi tout ce qu’elle n’a pas pu atteindre. La vérité, c’est vous avez tous les deux des choses à apporter à l’autre dans des domaines différents. Toi aussi, tu es expert dans ton domaine pour quelqu’un. Toi aussi, tu inspires une personne par qui tu es. Alors apprécie d’être toi et donne-toi le temps dont tu as besoin pour être toi, ni plus ni moins.

 

 

9- Tu es trop sévère avec toi-même

Comment parles-tu de toi-même ? Est-ce que tu profites de chaque occasion pour te flageller ? Si tu espères avoir des relations harmonieuses, des fans, du soutien ou des racines solides, en agissant ainsi à ton égard, il est normal que tu te sentes perdu(e) ! Mais si tu acceptes qu’il y ait des jours avec et des jours sans, que tout ne dépend pas de toi, qu’importe ce qui arrive tu te sens en paix et la sérénité t’habite. Fais donc attention à la manière dont tu t’adresses à toi-même, n’hésite pas à te reprendre (et à te pardonner) lorsqu’une mauvaise pensée ou parole à ton égard surgit de ton for intérieur.

 

 

10- Tu es trop souvent dans le passé

Qu’importe ce que tu as vécu, le passé semble souvent préférable à ce qui se passe maintenant ou à ce que tu projettes dans le futur. La peur de l’inconnu te fait t’accrocher à ce qui a déjà été, à ce que tu connais, même si c’est douloureux. Pourtant, maintenant est le plus beau moment que tu puisses vivre, car tu peux tout faire maintenant ; Il y a une infinité de possibilités de ce que tu peux faire maintenant. Le moment présent est plus riche que tous les autres moments de ta vie.

 

 

 

On a tous souvent l’impression que ce n’est pas normal d’être perdu. Mais c’est ok de vivre ce sentiment ! Il y a tant de choses à apprendre de ces parenthèses ouvertes par la vie. Tout le monde passe par là, et pas qu’une fois! C’est un cycle naturel, on vacille entre le bon et le moins bon ; c’est ça vivre (si tu en doutes, je t’invite à lire ceci). Une fois que tu auras intégré ça dans ton esprit, la prochaine fois que traverseras cet espace de peurs, de doutes et d’incertitudes, tu seras serein. Et garde à l’esprit que tu n’es pas seul(e), des gens sont et seront là pour toi. Certains que tu connais depuis longtemps déjà, d’autres que tu ne connais pas encore. Connecte-toi à ces autres âmes qui ont partagé, partagent ou partageront ton expérience et apprends des uns, des autres mais aussi de toi.

 

C’est tellement bon de vivre ! Passe une excellente journée !

 

Eperdument vôtre,

 

 

Marie Peyron
Fondatrice de Phoenix-Coaching

© 2017, Marie Peyron. Tous droits réservés.

Posted in Articles, Ecrits and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz